VOTE | 91 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

Tokyo - Partie 2

Tenant sincèrement à Rio, Tokyo essaie de faire appel à sa raison et lui demande de se rendre si jamais les choses venaient à mal tourner. De son côté, elle sortira uniquement les armes à la main mais ne veut en aucun cas qu'il fasse de même. Un nouveau conflit éclate entre Tokyo et Berlin lorsque le Professeur cesse de leur donner des nouvelles et que les braqueurs le voient soudainement apparaître à la télévision, devant la maison de Tolède, au milieu de policiers qui s'agitent. Tout laisse à penser qu'il a été arrêté. Berlin veut s'en tenir au plan initial et recommande de patienter encore cinq heures en attendant que le Professeur reprenne contact.

Tokyo n'est pas de cet avis, elle veut enclencher le "plan Tchernobyl" prévu pour les faire sortir de la fabrique si la situation l'exige. Berlin soumet la décision aux votes de la bande et l'emporte, grâce à Nairobi qui se range à ses côtés. Mais Tokyo n'entend pas accepter le choix de la majorité. Elle s'équipe d'un gilet pare-balles et s'arme lourdement, de même que Rio et Denver qui l'avaient soutenue lors du vote. Tous trois débarquent dans le bureau de Berlin et le mettent en joue. [201]

Tokyo franchit alors les limites. Après l'avoir conduit dans les toilettes, avoir fait barricader la porte par Rio et Denver et l'avoir ligoté sur une chaise, elle commence par briser une fiole qui contient le traitement de Berlin en le sommant de lui expliquer en quoi consiste le "plan Tchernobyl". Quand il refuse, elle brise un second flacon. Berlin ne cède pas, c'est alors que Tokyo se met à jouer à la roulette russe, menaçant à tout moment de lui faire sauter la tête ! Elle presse une première fois sur la détente, mais ce compartiment était vide. Face à son obstination, elle presse une deuxième fois sur la détente. Par chance, cette fois encore, Berlin a la vie sauve. Déterminée, elle presse une troisième fois, puis une quatrième et encore une fois, Berlin survit.

La main de Tokyo commence à trembler alors qu'il ne reste plus que deux balles dans le chargeur. C'est lors que Nairobi tape à la porte, furieuse, exigeant de savoir ce qu'il se passe à l'intérieur. Les deux voleuses commencent à hurler l'une sur l'autre de chaque côté de la porte. Alors que Moscou tente de calmer Nairobi, Rio dit à Tokyo qu'elle est allée beaucoup trop loin, mais elle met une nouvelle fois Berlin en joue. Celui-ci choisit de la provoquer et la somme de tirer et d'assumer la responsabilité de son acte, lui seul connaissant les détails de ce fameux plan d'évasion. Moscou défonce la porte, Nairobi entre et se place face à Tokyo qui la menace de son arme, avant de l'abaisser.

Chacun repart de son côté, mais il était prévisible que Berlin ne laisserait l'action de Tokyo impunie. Sur ses ordres, Helsinki agrippe la jeune femme alors qu'elle se trouve seule dans un entrepôt de la fabrique, et la neutralise. Elle se retrouve bientôt attachée par du ruban adhésif sur un chariot métallique à roulettes. Le sourire au lèvres, Berlin lui annonce qu'il n'a ni l'intention de la tuer, ni celle de la torturer. Alors qu'Helsinki actionne l'ouverture de la porte d'entrée de la fabrique, Berlin donne de l'élan au chariot, qui se met à dévaler les escaliers avec sa passagère. Tokyo hurle, il vient de la livrer à la police, tel un paquet cadeau bien ficelé ! Elle est rapidement entourée par des agents d'intervention.

La mésaventure ne s'arrête pas là pour la jeune femme qui vient d'être détachée. Redoutant un piège, le Colonel Prieto ordonne à son équipe de reculer et de mettre en place le protocole anti-bombe. Sous la menace des armes, Tokyo est contrainte d'enlever ses bottes et sa combinaison. Elle se retrouve en sous-vêtements devant la fabrique, dans la ligne de mire des snipers positionnés autour d'elle.

Alors que les policiers s'approchent pour l'arrêter, Tokyo tente une ultime manoeuvre, elle se redresse, frappe et prend la fuite en courant, mais elle vite rattrapée et neutralisée sans ménagement. Pendant qu'elle est examinée par une équipe médicale, Tokyo n'a plus qu'une idée en tête : tuer Berlin. Mais elle ne voit pas comment y parvenir car, si elle dévoile le plan des braqueurs, ça entraînera aussi la chute de Rio. Enveloppée dans une couverture, elle est conduite sous la tente de la police, où le Colonel Prieto commence son interrogatoire. Tokyo "coopère" en distillant quelques informations vraies, en suivant les consignes données par le Professeur avant le braquage. Raquel arrive, s'offusque que Tokyo soit interrogée en sous-vêtements, elle la couvre avec la couverture et prend le relais de l'interrogatoire. [202]

Raquel tente de mettre Tokyo en confiance. La jeune voleuse refuse de dévoiler le nom du Professeur et gagne du temps, ce qui n'échappe pas à l'inspectrice qui essaie alors une autre approche en lui expliquant tout ce qu'elle perdra en passant des années en prison. Tokyo prend ses remarques à la légère, si bien que Raquel l'invite à réfléchir et lui met le marché en main : coopérer pour avoir une peine allégée, ou s'obstiner et écoper de la peine maximale. Tokyo se raccroche à la promesse que lui a faite le Professeur de ne jamais la laisser tomber. En revoyant les photos de vidéo-surveillance de la fabrique qui montrent Tokyo et Rio main dans la main, Raquel joue un joker : elle propose à Tokyo que Rio, dont elle semble visiblement amoureuse, bénéficie lui aussi d'une réduction de peine si elle coopère, un destin bien plus enviable que celui du premier compagnon de la jeune femme dont elle détient des photos du corps sans vie.

Ce faisant, l'inspectrice marque un point. Alors que Tokyo refusait toujours de coopérer et était emmenée sous bonne escorte, elle crie le nom du Professeur - "Sergio ! Le Professeur s'appelle Sergio Marquina." - et confesse que le plan était l'idée de son père. Leur conversation est interrompue par un appel du Professeur de retour dans son repère, qui encourage l'inspectrice à interroger Tokyo, affirmant qu'elle a des révélations à faire. Le haut-parleur est en marche et Tokyo l'entend. Quand Raquel revient vers la jeune voleuse, celle-ci lui déclare en souriant que les braqueurs prévoient de faire exploser une bombe nucléaire dès le lendemain à midi et demande à se confesser. N'appréciant pas qu'on se moque d'elle, Raquel lui retorque froidement qu'elle réclamera pour elle la peine maximale, à l'isolement. Le refus de Tokyo de coopérer et son absence de repenti sont enregistrés sur un procès-verbal, puis des policiers s'approchent pour la conduire en prison. [203]

Dans la voiture de police qui l'emmène, Tokyo fait son introspection, consciente qu'elle laisse derrière elle une accumulation d'erreurs et un groupe affaibli et meurtri. [204

Alors qu'elle franchit les grilles de la prison, menottée et sous bonne garde, pour monter dans un fourgon pénitentiaire, Tokyo continue de réfléchir. Elle se concentre sur les instructions que le Professeur leur a donné dans la maison de Tolède si jamais un jour, ils venaient à se retrouver dans une telle situation. Après 22h de détention, elle a fait savoir qu'elle voulait passer un marché, mais uniquement devant un juge. Elle est donc envoyée à l'Audience Nationale et espère que son "ange gardien", le Professeur, viendra la tirer de là durant le trajet, comme il l'avait expliqué. [205]

Le fourgon circule sur une route de campagne, sirène hurlante, escorté par une seule voiture de police qui le précède. Bientôt, un van noir se met en travers de la route, stoppant le convoi, tandis qu'un second van empêche toute marche arrière. Les policiers comprennent qu'ils sont tombés dans une embuscade, mais leur appel de détresse est rapidement inutile, les malfaiteurs venant de brouiller le signal. L'équipe qui vient de débarquer lourdement armée ne tarde pas à entrer en action, et Tokyo comprend que son "ange gardien" a tenu sa promesse. Le plan est rusé, l'escorte est rapidement neutralisée et bientôt les portes du fourgon sont ouvertes par l'équipe envoyée par le Professeur, dirigée par le Serbe, Darko. L'un des deux policiers, tremblant, baisse rapidement son arme et se rend.

L'autre pointe son arme sur la tête de Tokyo, menaçant de la tuer, mais il a quatre adversaires face à lui et aucune chance de survivre s'il le fait. Il se rend à son tour. Libérée, Tokyo se voit remettre un certain nombre de choses par les Serbes : une tenue du corps national de police espagnol, un gilet pare-balles, des gants en cuir noir, un téléphone portable pour joindre le Professeur, et une moto tout terrain de la police qu'elle enfourche avec excitation, démarre, avant de s'éloigner à toute allure, libre ! Quelques kilomètres plus loin, alors que des patrouilles de police sillonnent la zone à sa recherche, Tokyo s'arrête sous un pont et tente d'appeler le Professeur. Son bienfaiteur ne répond pas, et pour cause, il n'est pas dans son repère mais détenu dans la maison de Tolède par Raquel qui l'a démasqué. Tokyo sait que la police a déclenché "l'opération cage", utilisée lors des attentats, qui consiste à placer des barrages à toutes les sorties de la ville. Elle se sait piégée et qu'il lui sera impossible de rejoindre le hangar où le Professeur aurait dû l'accueillir. Elle reprend la route, roulant au hasard, frénétiquement , avant de s'arrêter brusquement et de faire demi-tour, décidant de retourner à la Fabrique de la Monnaie ! Tokyo s'arrête dans une ruelle proche du bâtiment et appelle le portable d'Alison Parker. La police capte l'appel et tente de le localiser. Rio décroche, il est fou de joie d'entendre la voix de Tokyo.

Elle lui rappelle leur conversation sur la porte que lui dessinait sa mère quand elle était petite, et l'informe qu'elle va "franchir les portes du Paradis car son ange gardien est introuvable... dans une minute". Tétanisé, Rio a un temps d'arrêt avant de comprendre ce que la jeune femme a en tête. Il se rue dans le hall. Tokyo remet sa moto en marche, rabat sa visière et s'avance lentement vers la fabrique au milieu des forces de police massées tout autour. Son approche ne passe pas inaperçue longtemps et un policier la somme de s'arrêter. Comprenant qu'il s'agit de Tokyo, Suarez hurle à ses hommes d'intercepter le motard. A l'intérieur de la fabrique, Rio crie à ses complices que Tokyo arrive et qu'il faut ouvrir immédiatement la porte. Helsinki, Denver et Moscou se regardent, interloqués, alors que Rio se jette sur la commande d'ouverture de la porte. Dehors, les policiers ouvrent le feu sur Tokyo qui a lancé sa moto à vive allure, fonçant vers l'entrée de la fabrique. Quand les portes s'ouvrent, les braqueurs découvrent la scène, hallucinés, et font une sortie sur le perron en ouvrant le feu sur la police pour couvrir Tokyo. La jeune voleuse se faufile entre les groupes d'intervention et les sacs de sable, donne un dernier coup d'accélérateur, gravit les marches devant le bâtiment et s'y engouffre.

Arrivée dans le hall, elle stoppe son engin et dérape. Ses complices se replient alors à l'intérieur et les portes se referment. Rio se précipite vers Tokyo et l'embrasse avec passion, tandis le reste de la bande soupire de soulagement. Mais l'un des braqueurs a été touché par les tirs nourris de la police pendant le retour fracassant de la jeune femme... Moscou. Grièvement blessé, il s'effondre dans les bras de Denver. [206]

Tokyo se fige en voyant Moscou s'écrouler, mais reprend rapidement ses esprits en se précipitant vers lui et en conseillant de le mettre en position latérale de sécurité. La blessure est très sérieuse, les balles ne sont pas ressorties. Tout en comprimant les plaies pour tenter de contenir l'hémorragie, Tokyo demande à Moscou de s'accrocher, puis pendant que les autres se relaient pour lui prodiguer des soins, elle rejoint Berlin dans un bureau. Stressée, il lui dit qu'il faut appeler un médecin car ils seront incapables de gérer les trois balles que Moscou a reçu dans le ventre. Quand il propose de téléphoner au Professeur, elle lui rétorque qu'il est injoignable. Pour Tokyo, il est nécessaire d'appeler l'inspectrice Murillo pour négocier la prise en charge de Moscou dans le bâtiment.

Elle reste à ses côtés quand il appelle, mais c'est le Colonel Prieto qui décroche et refuse catégoriquement d'envoyer un chirurgien à la fabrique. Réfugiée dans les toilettes, Tokyo se remémore les paroles de Moscou, lui disant qu'elle sème la mort sur son passage. Elle éclate en sanglots. Rio arrive et tente de la réconforter, mais elle est désormais persuadée de porter la poisse. Ils s'avouent une nouvelle fois leur amour. Tokyo retourne ensuite au chevet de Moscou, il représente le père qu'elle aurait aimé avoir. [207]

Tokyo joue le jeu quand Moscou commence à délirer et la prend pour son épouse, la mère de Denver, montrant  qu'elle est aussi une personne sensible capable de compassion. En larmes, elle voit le vieil homme décliner petit à petit sous ses yeux. En sanglots, elle lui dit qu'elle est profondément désolée. Quand Moscou meurt, Tokyo est dévastée. Pendant l'hommage de Denver à son père, elle fond à nouveau en larmes et c'est Nairobi qui la prend dans ses bras pour la réconforter.

La jeune femme s'en va ensuite dans le tunnel, et s'active à creuser. Soudain, elle aperçoit le visage du Professeur par un orifice. La jonction entre la fabrique et l'entrepôt est faite !  Transportée par l'intensité de ce moment, Tokyo étreint sa main. [208]

L'évasion est proche. Tokyo et Rio installent des minuteries et des dispositifs explosifs dans la fabrique, pour que les forces de police perdent un temps précieux à les désamorcer un à un. Ils évoquent le lendemain, qui devraient les voir s'éloigner sur un cargo et le jeune homme s'inquiète de savoir si Tokyo ne va pas disparaître ensuite, sans lui. Quand Arturo vient vers elle pour l'informer que les otages chargés de creuser une sortie sont tombés sur un mur de briques, elle lui donne une masse et lui ordonne de casser ce mur, lui mentant avec aplomb en affirmant que c'est l'issue choisie par les braqueurs pour s'enfuir.

Alors que Tokyo et Rio ont repris l'installation des charges, un mur explose soudain projetant violemment la jeune femme en arrière. Au sol, un peu sonnée, Tokyo voit au travers de l'épaisse fumée les forces d'intervention s'engouffrer dans la brêche, avec casques, boucliers et armes à visée nocturne. Elle entend aussi Rio hurler son nom, puis elle le sent la saisir pour la tirer à l'abri tout en ouvrant le feu sur leurs assaillants. Elle se ressaisit, s'empare d'une arme et se redresse puis tous deux se replient en mitraillant la section d'assaut. Le combat fait rage, les rafales s'enchaînent sans discontinuer et les deux braqueurs parviennent au prix d'intenses efforts à ralentir la progression de la police. Comprenant qu'il leur sera impossible de toucher leurs adversaires, protégés par leurs boucliers blindés, Tokyo a l'idée de viser leurs pieds. Pour cela, elle se jette sur un chariot surbaissé à roulettes et arrose copieusement avec son arme le groupe en approche. Des hommes sont blessés, permettant un court répit le temps qu'ils soient évacués. Le combat reprend, violent, intense. Les deux jeunes gens parviennent à se replier un peu plus loin.

Ils sont désormais à proximité de la porte de l'entrepôt, mais il paraît impossible de gagner cette issue. La situation semble désespérée et c'est le moment que choisi Tokyo pour demander à Rio de lui donner sa chaîne ''de fiancé'', en l'appelant par son prénom Aníbal. Ils échangent un baiser passionné, déclare l'un l'autre qu'ils s'aiment puis Tokyo se jette à découvert en direction de la sortie. Rapidement, elle s'effondre, atteinte de plusieurs balles dans son gilet. Rio se précipite vers elle et la protège de son corps avant de se tourner, les mains en l'air, vers l'équipe d'intervention en leur demandant de ne pas tirer. Denver arrive, ouvre le feu, bientôt soutenu par Monica qui s'est aussi emparé d'une arme. Rio s'est saisi du bouclier blindé d'un policier blindé et, dans la cohue, les cris, les tirs et la fumée, tous quatre parviennent à sortir de l'entrepôt, indemnes. Ils se séparent, Rio et Tokyo partent d'un côté tandis que Denver et Monica se précipitent de l'autre.

Ils retrouvent Berlin qui leur ordonne de sortir par le tunnel, immédiatement, et leur confirme que Denver et Monica leur y ont déjà précédé. Il couvre leur fuite et meurt sous les balles de la police. Tokyo, tout comme Rio et le reste de la bande est parvenue à s'échapper, et le butin a pu être sorti par le tunnel.

Elle sort de l'entrepôt, ainsi que les autres braqueurs survivants, méconnaissable après avoir troqué sa combinaison rouge contre une tenue asiatique et avoir changé de coiffure. Elle est libre et riche. [209]

Ecrit par Locksley 
HypnoCup
Ne manque pas...
Activité récente
Actualités
Le nouveau calendrier est arrivé !

Le nouveau calendrier est arrivé !
Le calendrier du mois de mars est arrivé ! Lumineux et joyeux avec le mariage de Berlin et Tatiana,...

Alvaro Morte en couverture du magazine Esquire

Alvaro Morte en couverture du magazine Esquire
Le numéro de mars 2021 du magazine Esquire publie une longue interview d'Alvaro Morte, qui fait la...

Un nouveau spoiler pour la partie 5

Un nouveau spoiler pour la partie 5
Le nouveau spoiler est une trouvaille originale dénichée encore une fois par le site Crush News. Un...

Park Hae Soo remplace Park Hae Joon dans le remake coréen

Park Hae Soo remplace Park Hae Joon dans le remake coréen
Park Hae Joon avait été annoncé pour jouer Berlin dans le remake coréen de La Casa de Papel. Il a dû...

Kim Ji-hoon sera Denver dans le remake coréen

Kim Ji-hoon sera Denver dans le remake coréen
Kim Ji-hoon a été choisi pour incarner Denver dans le remake coréen de La Casa de Papel. Né en 1981,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

sabby, Avant-hier à 19:44

Hello à tous !! Avec quelques jours d'avance le calendrier et le sondage font leur grand retour sur Friday Night Lights On vous attend !

mnoandco, Hier à 15:13

Les résultats du concours 'voyage dans le temps' A Discovery of Witches sont disponibles. Venez les découvrir, mieux, les commenter!

sanct08, Hier à 16:06

Hello, dernier jour demain pour envoyer votre participation pour le concours de synopsis Doctor Who/ X-Files On attend vos créations !

sanct08, Hier à 16:26

Et encore une semaine pour voter au sondage et survivor Spécial Saint-Valentin ! Sans oublier notre pendu et notre photo du mois

lolhawaii, Hier à 19:14

Un nouveau sondage est disponible sur le quartier Hawaii 5-0 !! Avez-vous aimer ce début de saison 10 sur M6?

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site