VOTE | 92 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

Le Professeur - Partie 2c (208-209)

Le médecin ukrainien appelé par le Professeur arrive à l'entrepôt. Il lui propose 10 millions d'euros pour soigner les blessures de Moscou dès qu'ils auront pu le faire sortir de la fabrique par le tunnel. L'homme accepte et repart chercher le matériel, dont la facture sera réglée par Sergio. Nous sommes Mercredi 26 octobre 2016 et il est 09h36. Le Professeur retourne dans le fond du tunnel et recommence à creuser à grands coups de pic avec les Serbes. Bientôt, il entend les cris de Rio et Denver qui, de l'autre côté de la paroi rocheuse qui les sépare encore, ont entendu le martèlement de ses outils. Stimulé, il redouble d'efforts en criant à son tour. 

Plus tard, revenu devant ses écrans, il apprend par Berlin la mort de Moscou. Dévasté, il ne peut empêcher ses larmes de couler. Il retourne creuser, de même que Tokyo qui a pris le relais de Denver. Quand enfin la jonction est faite, et qu'il aperçoit son visage par un petit trou qu'il ne reste plus qu'à agrandir, le Professeur tend sa main vers elle. Tokyo l'agrippe et tous deux sont envahis par l'émotion. 

Mercredi 26 octobre 2016, 11h35, 125 heures après le début du braquage. Raquel a enfin réussi à localiser l'entrepôt de Sergio, après des recherches minutieuses. Elle force la porte et s'introduit à l'intérieur. Au même moment, il s'extirpe du tunnel en grimpant à une échelle et entre dans la Fabrique de la Monnaie.

Berlin s'empare de sa main pour l'aider à se hisser dans la chambre forte et tous deux s'étreignent. Nairobi est ravie de son arrivée et l'embrasse sur la joue, puis c'est au tour d'Helsinki qui vient chercher l'épaule réconfortante du chef de la bande après les dures épreuves qu'ils viennent de traverser. Le Professeur rejoint ensuite Denver, agenouillé devant le cercueil improvisé de Moscou disposé à côté de celui d'Oslo. Il lui dit qu'il est désolé, avant de prendre le jeune homme en pleurs dans ses bras. Denver lui présente ensuite Monica sous le nom de code Stockholm, puis lui dit qu'il peut les laisser et poursuivre sa visite des lieux.

Nairobi conduit le Professeur jusqu'à la pièce où ils ont entreposé les sacs contenant les billets dans des sacs en plastique : 984 millions d'euros. Il répète plusieurs fois à haute voix le montant du butin, ne pouvant croire à une telle somme sous ses yeux. L'émotion le submerge alors qu'il contemple cette fortune, le regard humide.

Sergio repart dans le tunnel pour mettre en place la dernière phase de leur plan. Quand il arrive devant ses écrans, il voit les équipes d'assaut prendre place devant la fabrique. Aussitôt, il s'empare de son téléphone, appelle Berlin et lui ordonne de commencer sans perdre de temps l'évacuation des lieux avec le butin. A peine a-t-il raccroché qu'il entend le déclic d'une arme et qu'il sent son canon sur sa nuque. Raquel le tient en joue. Elle lui ordonne de se lever lentement, puis de se tourner vers elle puis lui annonce qu'elle va le conduire au commissariat. Furieuse, elle lui dit que cette fois-ci, elle n'hésitera pas à tirer sur lui. Un nouveau déclic d'arme retentit, Raquel se tourne et voit l'un des Serbes qui pointe un fusil dans sa direction. Sans hésiter, elle saisit Sergio et s'en sert de bouclier avant de reculer vers la sortie avec son otage. Avant d'arriver à la porte, Dragan arrive silencieusement dans son dos et la maîtrise, libérant ainsi le Professeur. Raquel se débat avec rage, mais elle ne fait pas le poids contre le colosse serbe et son acolyte. 

L'évacuation du butin démarre, sous le regard de Sergio. Les sacs de billets sont glissés dans des tonneaux de bière vides et empilés dans un camion garé dans l'entrepôt. Il contacte Rio et lui demande de mettre en place les charges d'explosifs. Raquel l'interpelle alors. Enchaînée au plafond dans la même position que lui à la maison de Tolède quelques heures auparavant, elle lui dit qu'elle ne se sent pas bien. Elle explique qu'elle a mal dans la poitrine. Pensant qu'elle fait une crise de panique, il propose de lui donner un calmant. Elle accepte mais alors qu'il revient vers elle avec le comprimé et de l'eau, elle rassemble tout son énergie pour lui donner un violent coup de tête puis pour mordre sa main. Hurlant de douleur, il est contraint de la frapper pour qu'elle lâche prise. Raquel en profite pour l'envoyer au sol en le projetant violemment avec ses pieds. Il se relève, regarde sa main meurtrie, puis tente une nouvelle fois de lui expliquer l'enchaînement des événements. Bouleversé, il lui explique qu'elle est la faille d'un plan qui devait être parfait et que, même si le braquage réussit, il sera perdant car il ne la verra plus jamais. Alors qu'il lui répète qu'il n'avait pas prévu de tomber amoureux d'elle, Raquel refuse une fois de plus de l'écouter. Son discours l'atteint cependant petit à petit, à mesure qu'il lui explique avec sincérité et émotion qu'il n'a volé personne, mais qu'il a juste fait de l'injection de liquidités tout comme la Banque Centrale Européenne, mais non pas au profit des banques mais à celui des membres de la bande pour leur offrir une vie meilleure.

Le téléphone portable de Raquel sonne. Quand Sergio voit que c'est un appel d'Angel, il panique en comprenant que s'il est réveillé, il ne restera plus que quelques minutes avant que la police débarque. Il la supplie de prendre l'appel afin de savoir si Angel est sorti du coma. Alors qu'il lui tend l'appareil, elle lui dit soudain de ne pas décrocher, expliquant que son téléphone est sur écoute puis lui demande s'il en a un autre. Avec cet autre téléphone, ils appellent l'hôpital et Raquel apprend avec émotion que son ami et collègue va mieux. En entendant la voix d'Angel, elle commence à sangloter. Il lui dit qu'il a vu à la télévision qu'elle avait été démise de ses fonctions, lui recommande de ne dire à personne qu'il est sorti du coma et lui demande de venir le voir pour discuter en tête à tête. Raquel lui en fait la promesse.

L'appel terminé, Raquel explique à Sergio qu'il doit la laisser aller voir Angel, sans quoi son ami parlera à la police et lui dira où le trouver. Elle ajoute que c'est sa seule chance de s'en sortir. Le Professeur tente de rassembler ses esprits, faisant les cent pas devant elle. Il hésitant sur la décision à prendre alors qu'elle le somme d'agir. Quand elle l'appelle par son prénom, Sergio, en lui disant qu'elle est de son côté, il s'immobilise face à elle et lui demande comment il peut lui faire confiance après ce qu'ils viennent de vivre ces dernières heures tous les deux. Toujours enchaînée, elle lui demande de s'approcher et dès qu'il est près d'elle, elle l'embrasse passionnément.

Tous deux se laissent aller à leurs sentiments, s'embrassant inlassablement avant de s'arrêter et de se dévisager, le souffle court. Sergio prend sa décision : il libère Raquel. [208]

L'assaut est donné par les forces de l'ordre, violent et sans relâche. Les braqueurs peinent à tenir le siège et Berlin accélère l'évacuation, guidé par le Professeur qui le tient au courant de la progression des groupes d'intervention qu'il suit sur ses écrans.

Nairobi et Helsinki pénètrent en dernier dans le tunnel, sur ordre de Berlin. Quand ils débouchent dans l'entrepôt, le Professeur ne peut cacher son soulagement de les voir sains et saufs, comme le reste de la bande qui les a précédés, puis il demande où est Berlin. Nairobi lui apprend qu'il est resté dans la fabrique pour couvrir leur fuite.

Sous le choc, Sergio appelle aussitôt Berlin et utilise son prénom, Andres, pour lui ordonner d'entrer dans le tunnel. Pris sous le feu nourri des forces d'intervention, Berlin peine à trouver le temps de discuter avec lui et lui répond un simple "Négatif !". Sergio lui explique qu'il est sur le point de faire sauter le tunnel et qu'il doit partir immédiatement, mais Berlin refuse expliquant qu'il est trop tard désormais et qu'ils doivent partir sans lui. Il ajoute qu'il préfère mourir sous les balles que de se voir diminuer au fur et à mesure que la maladie prendra le dessus sur lui et, ignorant ses supplications, il rappelle à Sergio la promesse qu'il lui a faite de s'enfuir si les choses se gâtaient. Hurlant au milieu des rafales de balles, Berlin ordonne à Helsinki de tout faire sauter : "Soldat, explose-moi ce tunnel !". Sergio se précipite sur le Serbe pour l'empêcher d'appuyer sur le détonateur. Il entend Berlin déclarer "Je t'aime très fort frangin, ne l'oublie pas". Désespéré, Sergio entend la détonation ignorant qu'au même moment, son frère s'est levé pour faire front à la police et s'effondre ciblé de balles. Il tombe à genoux, en sanglots, dans les bras d'Helsinki. Nairobi s'approche de lui, prend son visage mouillé dans ses mains et lui dit qu'il faut continuer. Il se relève lentement, acquiesce, reprend le contrôle de ses émotions et leur demande d'aller se changer.

Mercredi 26 octobre 2016, 18h28 : le braquage est terminé, 128 heures après avoir débuté. Quand la police arrive à l'entrepôt après que Raquel ait dû leur donner l'adresse sous la contrainte, pour ne pas perdre la garde de sa fille, toute la bande s'est envolée. Assis dans le camion conduit par Helsinki qui transporte les tonneaux de bière contenant les billets imprimés à la fabrique, le Professeur vient de croiser le convoi des policiers qui arrivait toutes sirènes hurlantes.

Il s'en est fallu de très peu, à peine une minute, pour qu'ils partent avec le butin sans être remarqués alors que le reste de la bande était déjà sorti progressivement avant eux dans les minutes qui précédaient et s'était éloigné à pied en toute discrétion. Alors qu'Helsinki crie sa joie d'avoir réussi, le Professeur esquisse un petit sourire. 

365 jours se sont écoulés depuis le braquage. Installé au comptoir d'un bar de l'île de Palawan, Sergio affiche un sourire radieux cette fois-ci.

Raquel vient d'arriver, guidée par les indices qu'il avait laissés au dos des cartes postales qu'il lui avait offertes. Une nouvelle vie s'ouvre devant eux, ensemble. [209]

Fin des parties 1 et 2

Ecrit par Locksley 
Activité récente

Tokyo
10.04.2021

Benjamin
08.04.2021

Matias Cano
08.04.2021

Sofia
08.04.2021

Actualités
Itziar Ituno à l'affiche de la série espagnole Intimidad

Itziar Ituno à l'affiche de la série espagnole Intimidad
Netflix a dévoilé les séries et films espagnols qui vont rejoindre son catalogue. Parmi les...

Un nouveau spoiler pour la partie 5

Un nouveau spoiler pour la partie 5
Ne faisons pas trop de mystères, le nouveau spoiler que nous avons ajouté à notre rubrique est une...

Nouveau sondage !

Nouveau sondage !
Notre dernier sondage vous demandait où vous auriez aimé vous retrouver après le braquage de la...

Un nouveau spoiler pour la partie 5

Un nouveau spoiler pour la partie 5
Nous venons de mettre à jour notre rubrique Spoilers Partie 5 avec une nouvelle indiscrétion. Indice...

Une date pour la saison 2 de Sky Rojo

Une date pour la saison 2 de Sky Rojo
Sky Rojo s'est installée récemment sur Netflix et a su conquérir son public. Après avoir eu la...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

ShanInXYZ, 17.04.2021 à 16:47

et on continue de Voyage au centre du Tardis, en abordant la saison 12, on attend vos photos

choup37, 18.04.2021 à 15:40

3 anniversaires aujourd'hui sont célébrés sur Doctor who, oui, mais de qui..

pretty31, Avant-hier à 10:18

Nouvelle partie de ciné-émojis et films à voir à la télé cette semaine sur HypnoClap !

bloom74, Avant-hier à 14:39

Nouveau sondage et photo du mois dans le quartier The Boys

ShanInXYZ, Hier à 15:55

Un nouvel anniversaire à fêter chez Doctor Who, mais celui de qui ?

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site